Partager

Écrit par Jessica Larivée
Articles sponsorisé
20 août 2018

Les frites et le succès d’une entreprise familiale québécoise

Depuis le début de la publication des blogues de notre entreprise, nous avons diffusé les histoires et les produits de plusieurs de nos fidèles clients et partenaires. À notre grande surprise, plusieurs d’entre eux ont connu les mêmes débuts que ceux de ma famille chez Hector Larivée. Saint-Arneault, une entreprise québécoise fondée en 1973 par Michel St-Arneault, est l’une de ces histoires. Depuis le petit casse-croûte à Pointe Saint-Charles à celui qui est maintenant reconnu comme l’un des cinq producteurs de frites en Amérique du nord, Saint-Arneault offre une variété de frites fraîches et surgelées aux restaurants et aux chaînes de détail à travers le Canada, les États-Unis, l’Amérique centrale et les Caraïbes.

En 1973, Michel St-Arneault ouvre son premier kiosque à hot-dogs et frites à Pointe Saint-Charles, en face de Norton Electric, ce qui a pour heureux résultat d’attirer les travailleurs affamés, à l’heure du lunch. Mais les affaires commencent à tourner au ralenti lorsque Norton Electric ferme ses portes, trois mois plus tard. Pour faire des revenus supplémentaires, Michel commence, le soir, à éplucher des pommes de terre pour vendre aux restaurants du coin et peu après, il achète un petit immeuble à Verdun pour démarrer son entreprise. « En fait, Hector Larivée a été le tout premier client de mon père, le 4 octobre 1973. Je le sais, puisque mon père était en train de faire sa première livraison pendant que ma mère me mettait au monde ! » déclare Rémy St-Arneault, le fils de Michel, qui travaille dans l’entreprise aux côtés de son père depuis 1992, à l’âge de 19 ans. « C’est le sentiment de confiance du fait de travailler avec Hector et cette habileté de nous représenter comme une extension de sa propre équipe, qui est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles il reste l’un de nos partenaires préférés à ce jour, » ajoute le directeur général de l’entreprise.

Après avoir emménagé dans des installations plus spacieuses à Saint-Hubert au début des années 1980, Saint-Arneault met sur pied une phase d’innovation, acquérant les droits de commercialiser un nouveau procédé de production dans l’espoir d’accroître et de développer son entreprise. Qualifraîche voit le jour en 1987, offrant des frites fraîches, pré-cuites dans l’huile à 300 degrés pendant quatre minutes, ce qui permet aux restaurants de gagner du temps au moment de la préparation en éliminant l’étape du blanchiment. De plus, les frites Qualifraîche peuvent être conservées dans le réfrigérateur pendant 30 à 32 jours, sans agents de conservations ajoutés, comparés à la durée de conservation normale des frites fraîches. Saint-Arneault est alors en mesure de développer son territoire encore plus que par le passé. L’innovation et la croissance, en augmentant la productivité, en développant de nouveaux produits et en étant continuellement à la recherche de nouveaux procédés et de nouveaux marchés, ont contribué à consolider Saint-Arneault comme l’entreprise familiale québécoise florissante qu’elle est devenue aujourd’hui.

Saint-Arneault offre environ 300 produits différents, incluant Qualifraîche et ses frites surgelées, sans oublier les gammes kasher et super kasher. Et, même si l’entreprise familiale continue de croître, Rémy St-Arneault promet toujours à ses clients la même facilité d’accès et la même proximité qu’elle maintient depuis le début : « Nous pouvons faire encore plus pour nos clients que certaines des plus grandes entreprises dans l’industrie. Vous pouvez toujours nous téléphoner et parler à un St-Arneault, » affirme-t-il avec fierté.

Nos clients peuvent commander les frites Qualifraîche de Saint-Arneault mais il est également possible de les déguster à la La Cage Brasserie sportive, chez Bâton Rouge ou chez Costco, entre autres.